Tourisme durable: la Scandibérique, le nouvel itinéraire qui relie le nord au sud de l’Europe

Conséquence des chocs pétroliers, du trafic urbain et d’une certaine prise de conscience écologique, la pratique du vélo comme moyen de transport s’est fortement développée depuis les années 70-80. Certains pays ont misé sur le vélo pour tenter de limiter l’utilisation de la voiture individuelle et développer une mobilité plus douce, principes même de l’éco-tourisme et du tourisme responsable.

En cette année 2017 de tourisme durable, la bicyclette reste la petite reine de la mobilité durable et de l’éco-tourisme. Le vélo fait partie des modes de transports « actifs », c’est-à-dire qui nécessite de fournir un effort physique pour se déplacer. À l’instar de la marche, de la trottinette ou du skate-board, le vélo est donc une solution à la fois écolo, économique et bonne pour la santé !

Relier le Nord au Sud de l’Europe à vélo, c’est bientôt possible ! Et ce le sera totalement en 2018. Le réseau EuroVelo, une quinzaine d’ itinéraires cyclables ou véloroutes de longue distance à travers l’Europe, porté par la fédération européenne des cyclistes (ECF), totalise environ 70 000 kilomètres. Tous ces itinéraires ne sont pas entièrement finalisés mais l’ECF a pour objectif l’achèvement du réseau EuroVelo pour l’année 2020.

La Scandibérique ou Euro Vélo 3 dite aussi « Chemin des Pélerins » est une longue piste cyclable qui retrace le célèbre chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Elle part de Trondheim au nord de la Norvège en passant par la Suède, le Danemark, l’Allemagne et la France. En tout, plus de 5 000 km, dont 1 600 en France, permettront de découvrir 19 départements du nord-est au sud-ouest. la Picardie, l’Ile de France, la Touraine, les Charentes, les vignobles du Bordelais et le Pays Basque. Pour rejoindre l’Espagne. Ce nouvel itinéraire promet aux amoureux du vélo de belles balades à l’intérieur des terres. Lancée officiellement à l’été 2017, elle ne sera entièrement jalonnée qu’en 2018.

Le parcours

En Norvège, EuroVélo 3 est reliée à EuroVelo 1 et va de Trondheim à Svinesund via Oslo.
Elle suit la ‘Pilgrims’ Way’ d’Oslo à Nidaros (anciennement Trondheim) et fait 640 km de long. Après sa mort à la bataille de Stiklestad (1030), Olav Haraldsson a été fait saint patron de la Norvège. Il est devenu une figure de révérence, et des pèlerins de toute l’Europe se sont rendus à Trondheim, la principale destination pour les pèlerins en Scandinavie. La route passe par des paysages magnifiques- des vallées étroites, des forêts paisibles et des terrains de montagne. La section n’est pas réalisé à 100% – il est donc opportun de contacter les offices de tourisme locaux pour plus d’informations lors des sorties.

Trondheim: le point de départ de la route des pèlerins est aussi une destination de pèlerinage traditionnel. De nos jours, les cyclistes peuvent encore visiter l’énorme cathédrale de Nidaros, construite au-dessus de la tombe de St Olaf, ou simplement se promener dans les rues colorées de la ville qui se trouve sur la rive de la Trondheimsfjord, le plus long fjord de Norvège. La ville fut fondée par le roi viking Olaf Tryggvason en 997 et baptisée du nom Nidaros : « l’embouchure de la Nid » (la Nid est le nom du fleuve Nidelva). Le site fut choisi en raison de ses conditions favorables, tant pour l’installation d’un port que pour la défense du site.

En Suède, EuroVelo 3 suit la même route qu’EuroVelo 12 – la véloroute de la Mer du Nord. La route suit la belle côte ouest de la Suède, depuis la frontière norvégienne jusque Göteborg. Une petite partie de la route est utilisée fortement par la circulation routière, mais la plus grande partie emprunte des pistes cyclables et de petites routes de campagne. Le paysage est très varié mais reste plat tout au long de la côte. Aucune montée intense ici, rien que le plaisir de pédaler! Dans cette portion suédoise entre les grandes villes d’Oslo et de Göteborg, reposez-vous un temps dans la charmante ville côtière de Lysekil à l’embouchure du fjord de Gullmarn, et admirez sa côte de granit rose et ce fantastique paysage ouvert sur l’Oresund.

Au Danemark, vous débarquez d’un ferry à Frederikshavn,et l’on suit toujours l’EuroVélo 3 sur l’ancienne route des bœufs à travers le Jylland et sa capitale Aalborg (Jutland) jusqu’à la frontière allemande à Padborg . La route des bœufs existe depuis des temps anciens et le long du chemin, plusieurs sites rappellent l’histoire du Danemark. La route fait également partie du Camino de Santiago, il y a donc des hôtels bon marché le long du chemin. Passez un moment à Jelling: Situé dans le centre de Jutland, Jelling est un site historique exceptionnel, comprenant des pierres runiques massives, des tumulus et une église chrétienne. Deux pierres se dressent entre deux monticules: la première a été érigée par Gorm le Vieux, un roi nordique, et la seconde a été dressée par son fils, Harald Blåtand, au 10ème siècle. Ce site de l’UNESCO illustre la conversion des Danois et, plus largement des Scandinaves au christianisme.

La partie française de l’EuroVelo 3, appelée donc « La Scandibérique », représente, avec 1600 km de parcours, la plus grande véloroute de France. Au départ de la frontière belge, l’itinéraire longe d’abord les vallées de la Sambre et de l’Oise, Jeumont, Compiègne, puis emprunte la Route Stevenson® le long du canal, traverse ensuite Paris et l’Île-de-France, la Vallée de la Loire, Orléans et Tours, puis le Poitou, Angoulême pour rejoindre la Gascogne, ses forêts de pins et son vignoble (Bordeaux). La route s’achève dans les Pyrénées à Saint-Jean-Pied-de-Port, haut lieu de confluence des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.
En France, la Scandibérique c’est donc 1790 kms de pistes cyclables, 25 collectivités traversées (régions et départements), 72% d’itinéraires ouvert à ce jour (qui devrait être entièrement jalonné en 2018) et 40% de site propre (réservé aux véhicules non motorisés).

La Scandibérique n’est donc que partiellement en place actuellement (lancement officiel cet été 2017). Il n’y a pour le moment pas d’informations disponibles sur le tracé ou les services liés à l’itinéraire, mais un site internet dédié devrait être en ligne pour ce printemps (dernières nouvelles). Plus d’infos sur le site de France Vélo Tourisme.
Crédits photos: www.eurovelo.com