Suède: Un modèle de transition énergétique ?

En cette semaine du développement durable en France du 1er au 7 avril et avant les élections européennes du 25 mai prochain où les questions d’environnement et de transition énergétique seront d’un grand enjeu dans les débats et… les résultats, nous voulions mettre en ligne cet article de Le Taurillon , le magazine des Jeunes Eurocitoyens de décembre 2013.

 Vattenfall-Akkats-hydro-power-plant-lule-river-sweden-energie-hydro-electrique-suede-terre-natale-thierry-follainMais il est toujours d’actualité quand Aurélien Brouillet introduit sa réflexion ainsi : « La Suède est une grande consommatrice d’énergie (42MWH/an/habitant en 2010). Et pourtant, avec un taux d’émission de 5,07 tonnes de CO2 par an par habitant, elle est un des pays développés les plus décarbonnés. Cela résulte d’une volonté politique. Il est en effet prévu depuis 2005 que la Suède devienne le premier Etat non dépendant du pétrole à l’horizon 2020. Loin d’être une chimère, ce projet semble aujourd’hui réalisable« .

En effet la politique énergétique de la Suède se révèle d’une redoutable efficacité. L’énergie hydraulique représente 45% de la production électrique, le nucléaire 40% (déchets mais peu de CO2) et le reste par énergie renouvelable sauf 3% de fossile.

En application du principe de subsidiarité il a été laissé aux villes le soin de produire une électricité destinée à la consommation locale.

Lire cet article d’Aurélien Brouillet dans le Taurillon, le magazine eurocitoyen : « La Suède, exemple pour une transition énergétique européenne ? » et surtout le commentaire fait par Tommy ELEOUET à sa suite.