La Suède championne du monde du recyclage !

La Suède se rapproche du zéro déchet. Avec 99 % de ses déchets recyclés, le pays scandinave se place à la première place mondiale grâce à une politique volontariste débutée au milieu des années 70. Seuls 1% des déchets suédois finissent dans une décharge à ciel ouvert (contre 66% aux USA et 60 en France)
.
SUE_DDAu cœur de cette politique, la valorisation des déchets visant à réduire les dommages sur l’environnement est devenue une véritable industrie. « Les déchets sont devenus un produit d’une manière différente de ce qu’elle a été. Ce n’est pas seulement un problème environnemental, c’est une entreprise », a expliqué la directrice de la communication de la gestion des déchets suédois, Anna Carin Gripwell, dans un communiqué. Aujourd’hui, la Suède importe des déchets du Royaume-Uni, d’Italie, de Norvège et d’Irlande.

Quelque 800 000 tonnes de déchets sont ainsi acheminées chaque année et transformées en énergie électrique.

Pour arriver à un tel taux, la Suède a énormément misé sur une méthode quelque peu controversée, l’incinération. Le pays incinère près de 2 millions de tonnes de déchets par an. La chaleur produite par ce procédé est ensuite convertie en électricité dont 950 000 foyers profitent soit 40 % des besoins urbains du pays.

La Suède est notamment payée par la Norvège pour la débarrasser de ses ordures. Les dioxines et métaux lourds présents dans les cendres après incinération sont cependant un problème, car ils polluent gravement l’environnement: ils sont donc à leur tour exportés vers la Norvège. Un arrangement qui, d’apparence, ne bénéficie pas seulement qu’à la seule Suède, la Norvège en est également ravie puisque cela lui coûterait plus cher d’incinérer elle-même ses déchets.

De nombreux pays ne savent que faire de leurs ordures et auraient certainement beaucoup à apprendre de nos amis scandinaves…