Sans surprise, le « modèle nordique » termine l’année en tête de tous les podiums « verts »!

L’Europe du Nord émarge, comme d’habitude, comme la région la plus compétitive en matière énergétique: infrastructures denses et de qualité; disponibilité électrique; bouquet énergétique équilibré; importance donnée aux énergies renouvelables, hydrauliques bien sûr mais pas seulement… Des performances qui poussent l’Europe vers le haut en termes de résultats globaux dans tous les classements internationaux.

transition_energétique« La compétitivité du secteur énergétique constitue un véritable enjeu pour la plupart des décideurs politiques et économiques. La sécurité de l’accès à l’énergie autant que sa disponibilité sont des objectifs clés des politiques publiques mises en oeuvre par les Etats.
Une énergie accessible, bon marché et diversifiée est nécessaire au bon développement et à une dynamique économique soutenue » introduit le récent Choiseul Energy Index 2015 qui met la Norvège et la Suède sur les deux premières marches de son classement. L’Islande, le Danemark et la Finlande prennent les 4è, 5è et 6è place. Seul le Canada 3ème empêche le grand schlem nordique. La France est 9è parmi les pays les plus performants.

Rappelons que dans le dernier Global Green Economy Index (GGEI) c’est aussi la Suède et la Norvège (ordre inversé) qui se partagent les deux premières places. Le Danemark est 5ème. La Finlande et l’Islande en 8è et 9è position. La France se classe quand à elle 13è. Voir plus ici

L’Index classe aussi les villes et c’est sans surprise Copenhague déjà capitale « verte européenne 2014 » qui arrive en tête des 70 villes les plus vertes au monde. Stockholm décroche la 3è place derrière Amsterdam. Helsinki et Oslo ferment le Top 10 où aucune ville française ne pointe !

En marge des négociations climatiques de Lima le mois dernier, le Danemark était primé pour être le pays le plus performant en matière de lutte contre le réchauffement suivi par la Suède et le le Royaume-Uni, selon le classement publié par le think-tank Germanwatch et le réseau d’ONG Climate Action Network-Europe. Lire ici

Enfin le Danemark toujours, vient de rejoindre le club des pays européens qui ont prévu de devenir complètement ou en majeure partie dépendants de sources renouvelables pour leurs besoins en énergie. Le pays prévoit une couverture à 100% d’Energies Renouvelables d’ici 2050. Tout ceci en éliminant également l’utilisation de combustibles fossiles dans les véhicules.
Lire ici

C’est déjà il y a 30 ans que le Danemark décide de se passer du nucléaire, réduire sa consommation énergétique, et d’investir dans le renouvelable. Le royaume alors investi largement dans la cogénération poussant le rendement de ses centrales thermoélectriques à plus de 90%. L’énergie éolienne a été développée à grand renfort de subventions. Aujourd’hui 30% de l’électricité consommée par les Danois provient du vent. L’objectif est d’atteindre 50% d’ici 2030. Et peut-être de devancer son voisin la Suède qui a pris une autre voie (nucléaire) pour un même objectif et lui ravir « in fine » le titre de « modèle énergétique ».