#jesuischarlie

FRA_#jesuischarlie

Histoire d’une « fatwa » malheureusement durable ! Merci le Danemark ! C’est le quotidien d’Aarhus, le Jyllands-Posten, qui le premier publia, en 2006, les 12 caricatures de Mahomet. Charlie Hebdo avait choisi de les reprendre. C’est à partir de cette date, 9 ans, qu’une « fatwa », une condamnation à mort, a été lançée contre les deux journaux.

Le dessinateur danois Kurt Westegaard a échappé à deux attentats, est toujours sous protection policière, et a dû quitter son journal estimant qu’il était devenu « un risque trop lourd pour son employeur ». Il s’est dit « horrifié par le massacre » d’hier.

En 2011, un incendie criminel avait détruit les locaux de Charlie Hebdo mais sans faire de victimes.

Le 7 janvier 2015, la rédaction de Charlie Hebdo a été assassinée, fusillée, décapitée.
12 morts. Des dessinateurs et des policiers qui les protégeaient ont été abattus de sang froid. 9 ans après la « fatwa » a été exécutée. Mais ce n’est pas fini !
On a voulu tuer Charlie Hebdo. Ils l’ont rendu éternel, immortel symbole de la liberté d’expression. #jesuischarlie.