PyeongChang 2018, les premiers JO d’hiver à obtenir la certification ISO 20121

L’engagement du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (COJOP) sur les enjeux de développement durable a été salué par l’obtention de la norme internationale ISO 20121 pour la première fois dans l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver.

La certification ISO 20121, Système de Management Responsable appliqué à l’activité événementielle, est une norme de management conçue pour aider les organisations à améliorer la durabilité tout au long du cycle de gestion des événements, y compris les activités, produits et services associés aux événements. La certification est valable pour trois ans et reste valide sous réserve des audits de suivi auprès des onze secteurs fonctionnels, à savoir les équipes de la Durabilité, de l’Accessibilité, de la Gestion des RH, de la Restauration, du Nettoyage et de la gestion des déchets, de l’Approvisionnement, du Transport, du Relais du flambeau, de l’Intégration des Jeux Paralympiques, de l’Héritage et de la Sécurité.

«Dès la phase de candidature, le Comité de PyeongChang a été confronté à des préoccupations sur la façon dont il pourrait atteindre les objectifs de la durabilité. Désormais, avec ce système de management responsable, nous sommes confiants de laisser un héritage positif en appliquant des pratiques durables», affirme le président.

Le COJOP a intégré la durabilité tout au long du processus de préparation des Jeux et l’a mise en œuvre dans des principaux domaines comme le transport, le recrutement et la formation des volontaires, la restauration et la gestion des déchets.

PyeongChang 2018 devient ainsi les premiers Jeux Olympiques d’hiver à obtenir la certification ISO 20121 et les troisièmes Jeux Olympiques après Londres 2012 et Rio 2016. (Bureau de presse du COJOP)

 

Crédits Photo DR, JO Pyeong Chang