Nucléaire : la Suède et la France renforcent leur coopération

(avec Euractiv.fr) D’après les statistiques de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), 126 réacteurs nucléaires fonctionnent en Europe, dont 56 réacteurs en France loin devant l’Espagne et la Belgique (7 réacteurs) et la Suède qui possédant 6 réacteurs en exploitation dans 3 centrales, avait choisi à la fin des années 1990, de sortir du nucléaire progressivement suite aux conséquences de la catastrophe de Tchernobyl et de son nuage radioactif.

Depuis toujours et plus encore depuis février 2022, la France, quand à elle, a fait du nucléaire et de sa relance une priorité. Pas une semaine ne se passe sans qu’une nouvelle annonce ne soit faite en la matière. Mais les opposants à l’énergie nucléaire n’ont pas renoncé et dénoncent son isolement en Europe et même dans le monde. Si, jusqu’à ce jour, beaucoup de pays ont manifesté de l’intérêt pour une énergie permettant de produire et pour longtemps une électricité abondante et décarbonée, peu d’entre eux avaient annoncé des chantiers de l’ampleur de ceux lancés dans l’hexagone, en-dehors évidemment de la Chine ( avec transitionsenergies.com)

Désormais la France n’est plus seule en Europe. La Suède, au nom de la transition énergétique a décidé de réinvestir dans le nucléaire, vient d’annoncer un programme très ambitieux de construction de 10 nouveaux réacteurs nucléaires.
En marge du dernier conseil « Énergie » de l’année, les ministres de l’Énergie française et suédoise ont signé le 19 décembre dernier, une lettre d’intention avançant l’idée de la construction, en Suède, de plusieurs réacteurs nucléaires français. Cette lettre d’intention fait suite à la déclaration conjointe du président de la République français, Emmanuel Macron, et du Premier ministre suédois, Ulf Kristersson, signée en janvier 2023 pour accorder au nucléaire une place de choix dans la coopération entre les deux pays. Aux côtés de la France, la Suède a fait partie des 22 pays signataires à la COP28, pour appeler à « tripler les capacités de l’énergie nucléaire » dans le monde d’ici 2050,

En France, l’exécutif a acté la construction de six nouveaux réacteurs d’ici à 2035 et possiblement huit supplémentaires d’ici 2050. Le nouveau paysage politique suédois, marqué à droite, a en effet permis d’acter à une très courte majorité au Parlement la construction de deux nouveaux réacteurs d’ici à 2035, puis dix d’ici à 2045. Lire plus ici sur Euractiv.fr

Crédits photos : Euractiv.fr /DR, AFP/Ludovic Marin, The Weather Channel