Journée mondiale de l’eau : L’eau source de conflits !

Ce 22 mars 2024, la Journée mondiale de l’eau aura pour thème « L’eau pour la paix » !
Oui , l’eau peut être source de paix ou de guerre ! Les conflits liés à l’eau constituent une menace pour la paix et la sécurité internationales. Il serait urgent de mettre en place des solutions durables pour garantir un accès équitable à cette ressource vitale pour tous. Lorsque l’eau est rare ou polluée, ou que certains n’y ont pas accès ou y ont un accès inégal, des tensions apparaissent entre les populations et les pays concernés.

Exemples de conflits liés à l’eau:
Bassin du Nil: tensions entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan.
Bassin du Tigre et de l’Euphrate: tensions entre la Turquie, la Syrie et l’Irak
Fleuve Colorado: tensions entre les États-Unis et le Mexique.
Kazakhstan: manifestations contre la construction d’un barrage.
Inde et Pakistan: tensions autour du partage des rivières

La pénurie d’eau est un phénomène à la fois naturel et d’origine humaine. Il y a suffisamment d’eau douce sur la planète pour six milliards d’êtres humains, mais sa répartition est inégale et trop d’eau est gâchée, polluée et gérée de façon non durable.

Facteurs aggravants:
Changement climatique: raréfaction de l’eau, augmentation des sécheresses.
Croissance démographique: augmentation de la demande en eau.
Urbanisation: pollution des sources d’eau

Elément clé du développement dans les régions arides et semi-arides, l’eau est également un enjeu vital dans les pays riches. Indispensable aux hommes, et nécessaire à l’agriculture et à l’industrie, dont la consommation est en constante augmentation, l’eau ne doit plus être considérée comme une ressource illimitée.

Selon les données d’Index Mundi, le Groenland se classe au premier rang, l’Islande au deuxième rang et la Norvège au 3eme rang pour les ressources renouvelables internes en eau douce par habitant avec respectivement 10 662 190, 519 264,7 et 48 623,2 mètres cubes . Lire plus ici 

A savoir:

  • Quelque 2,2 milliards de personnes vivent encore sans eau potable gérée de façon sûre, dont 115 millions qui boivent de l’eau de surface. (OMS/UNICEF, 2023)
  • Environ la moitié de la population mondiale est confrontée à une grave pénurie d’eau pendant au moins une partie de l’année. (GIEC, 2022)
  • Les catastrophes liées à l’eau viennent en tête de la liste des catastrophes qui se sont produites ces 50 dernières années et sont à l’origine de 70 % de tous les décès dus aux catastrophes naturelles. (Banque mondiale, 2022)
  • Les eaux transfrontières représentent 60 % des flux d’eau douce dans le monde, et 153 pays ont un territoire situé dans au moins un des 310 bassins fluviaux et lacustres transfrontaliers et ont inventorié 468 systèmes aquifères transfrontaliers. (ONU-Eau, 2023)
  • Seuls 24 pays ont indiqué avoir signé des accords de coopération portant sur la totalité de leurs bassins transfrontaliers. (ONU-Eau, 2021).

Crédits photos ONU, DR