Le finlandais UPM va produire industriellement du carburant de résine de pin

HELSINKI – Le papetier finlandais UPM a annoncé mercredi la construction de la première bio-raffinerie au monde qui produira à l’échelle industrielle du bio-diesel issu de résine de pin.

UPM va investir dans une bio-raffinerie qui produira du bio-carburant à partir de tallöl brut, à Lappeenranta, dans le sud-est de la Finlande, annonce le groupe dans un communiqué où il évalue l’investissement à 150 millions d’euros.

Le tallöl est une résine liquide issue de la fabrication de pâte à papier à partir du bois de pin.

La bio-raffinerie produira environ 100.000 tonnes par an de biodiesel de deuxième génération qui sera utilisé pour le transport, précise le communiqué selon lequel cet investissement à l’échelle industrielle est une première mondiale.

La construction de cette bio-raffinerie sur le site d’UPM Kaukas commencera à l’été 2012 et devrait être achevée en 2014, ajoute le groupe.

La branche des bio-carburants a un excellent potentiel de développement (…) Lappeenranta est la première étape pour UPM en vue de devenir un producteur important de bio-carburants de deuxième génération, commente le PDG d’UPM, Jussi Pesonen.

Les bio-carburants de deuxième génération tel que celui d’UPM présentent des caractéristiques comparables aux carburants traditionnels issus du pétrole mais leur utilisation diminuera de 80% les émissions de gaz à effet de serre liées au transport par rapport aux carburants fossiles, souligne le finlandais.

Outre celle de Lappeenranta, UPM a l’intention de construire une autre bio-raffinerie à Rauma (sud-ouest de la Finlande) ou en France à Strasbourg (est). Cette seconde unité utilisera le bois comme matière première et une technologie différente de celle de Lappeenranta, ajoute UPM.

(©AFP / 01 février 2012 16h01)

2 reflexions sur “Le finlandais UPM va produire industriellement du carburant de résine de pin

  1. Bijoux Fantaisie

    Et apparement, ce n’est qu’une étape dans un projet de plus long terme. Le communiqué de presse officiel avant que
    « We see profit in the biofuels business, calling the Lappeenranta project “the first step” in a plan to become a significant producer of advanced second generation biofuels. »

    A suivre.